Connect with us

Hi, what are you looking for?

Introspection

Introspection: 7 méthodes éprouvées et 52 questions d’auto-réflexion

Grâce à l’autoréflexion, vous pouvez être objectivement conscient de votre vie, en prenant à la fois les rôles d’acteur et d’observateur de vos pensées , de vos attitudes et de vos actions.

  • Save

À quel point vous connaissez-vous ? Si vous êtes comme la plupart des gens, vous pensez vous connaître assez bien. Mais prenez un moment et examinez-vous. Je vous propose un projet de recherche singulier.

Il est peu probable que vous vous rencontriez lors d’une fête : la solitude est plus propice à ce type d’expérience. Vous devez vous désengager du monde qui vous entoure : des gens, des gadgets, de la musique, et même des proches.

Vous devez trouver un lieu et un moment où vous pouvez tranquillement travailler sur votre projet de recherche. L’objet de votre recherche est extrêmement important pour vous. Votre projet de recherche est votre vie.

Les résultats de vos recherches éclaireront vos choix et votre conduite pour toute votre vie. Ce que vous apprendrez de ce projet de recherche – votre analyse et vos conclusions – aura un impact sur votre relation avec vos amis, vos parents, votre partenaire, vos enfants et vos collègues. Cela peut affecter votre famille, votre communauté et même le monde. Ne le prenez pas à la légère. De quoi avez-vous besoin pour ce projet ?

1- Du temps de solitude

2- Du courage

3- De la sincérité

4- Des questions

5- Une méthode de collecte des données.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Il ne s’agit pas d’un projet collaboratif. Vous êtes le seul chercheur. Vous avez un financement. Vous êtes dans un délai serré parce que vous ne savez pas combien de temps va s’écouler. Si vous passiez quelques minutes à réfléchir à la question : « Qu’est-ce qui m’a permis d’être ici ? » vous avez déjà commencé l’introspection.

Qu’est-ce que l’introspection ? Une définition

L’introspection est l’examen psychologique, philosophique et spirituel de vos pensées, de vos sentiments, et de leur signification à travers l’autoréflexion. L’introspection explore la différence entre vos pensées automatiques, vos croyances justifiées et vos opinions. On pourrait le dire simplement, l’introspection c’est l’examen de soi.

L’introspection est l’examen psychologique, philosophique et spirituel de vos pensées, de vos sentiments, et de leur signification à travers l’autoréflexion. L’introspection explore la différence entre vos pensées automatiques, vos croyances justifiées et vos opinions. On pourrait le dire simplement, l’introspection c’est l’examen de soi.

Grâce à l’autoréflexion, vous pouvez être objectivement conscient de votre vie, en prenant à la fois les rôles d’acteur et d’observateur de vos pensées , de vos attitudes et de vos actions. Bien que cette pratique contienne toujours une certaine marge de subjectivité, parce l’auto-observation est empreinte de biais appelés dans ce cntexte les “angles morts”. Néanmoins, une autoréflexion honnête est la première étape de l’auto-leadership.

Lire aussi l’article: C’est quoi l’introspection?

Une brève histoire de l’introspection

En son temps, Eistein remarquait déja qu’il est “stupide de faire chaque fois la même chose et de s’attendre à un résultat diffrent.”

Confuciuous a dit: ” Par trois méthodes, nous pouvons apprendre la sagesse : Premièrement, par la réflexion, qui est la plus noble ; Deuxièmement, par l’imitation, qui est la plus facile ; et troisièmement par l’expérience, qui est la plus amère.”

Socrate était considéré par beaucoup comme l’homme le plus sage de la Grèce antique, ses paroles sont encore écoutées et suivies aujourd’hui. Nous lui devons cette citation : “Une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue”.

“Se connaître soi-même est le début de toute sagesse.”
― Aristote

“Vos visions ne deviendront claires que lorsque vous pourrez regarder dans votre propre cœur. Qui regarde dehors, rêve ; qui regarde à l’intérieur, se réveille.

  • C.G. Jung

“Mon ami… prends soin de ta psyché… connais-toi toi-même, car une fois que nous nous connaissons, nous pouvons apprendre à prendre soin de nous-mêmes” -Socrate”

L’introspection de date pas de nos jours, les premiers penseurs et philosophes pensaient déja qu’une vie humaine non examinée est privée du sens et du but de l’existence. Devenir pleinement humain signifie utiliser notre faculté de pensée hautement développée pour élever notre existence au-dessus de celle de simples bêtes. Car si nous ne pensons pas, nous ne sommes que des biomasses qui mangeons, dormons, travaillons, consommons, et nous reproduisons.

Sur le plan spirituel, l’introspection est un commandement-clé des chrétiens: ” Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toutes tes forces, avec toutes tes pensées.” Comment est-ce possible sans examiner ses propres pensées, en d’autres termes, sans introspection?

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

L’idée contemporaine de l’introspection a été développée par Wilhelm Wundt à la fin des années 1800. Wundt s’est concentré sur trois domaines du fonctionnement mental : les pensées, les images et les sentiments. Les travaux de Wundt ont finalement conduit aux conclusions actuelles sur les processus perceptifs et à l’établissement du domaine de la psychologie cognitive.

John Dewey en 1910 a suggéré le rôle des routines de réflexion dans l’éducation dans un document appelée “Comment penser”.

En 1993, Albert Bandura et Zemelman ont publié chacun des résultats d’études sur l’importance de l’autoréflexion sur la compétence génerale.

De nos jours, les routines de réflexion, d’autoréflexion et de métacognition sont largement enseignées dans les bonnes écoles et les programmes sérieux de leadership.

4 Limites potentielles de l’introspection

  1. Biais cognitif : L’autoréflexion peut conduire à l’illusion d’introspection, un biais cognitif dans lequel vous croyez à tort que vous savez pourquoi vous vous sentez comme vous le faites tout en pensant que les introspections des autres sont inexactes. Apprenez à identifier les biais cognitifs. Répérer vos angles morts grâce à une personne proche permet de combler le fossé entre ce que nous pensons et ce que les autres percoivent.
  2. Pensées négatives : Parce que l’introspection vous oblige à examiner vos pensées et vos sentiments, les pensées négatives peuvent alimenter des actions négatives. Voir vos pensées et vos sentiments avec une acceptation détachée vous empêchera de vous laisser trop emporter par un faux récit émotionnel.
  3. Ne profite qu’aux adultes : L’attribution d’une capacité d’introspection chez les enfants soulève des questions parmi les experts, qui affirment que l’autoréflexion chez les très jeunes est particulièrement difficile à mesurer.
  4. Subjectivité : Étudier l’introspection pose des défis en raison de la subjectivité de la personne décrivant son expérience. Il est peu probable que vous puissiez examiner ou répéter les résultats, car différentes personnes expriment des pensées et des sentiments différents à propos des mêmes stimuli.

Lire aussi: La méthodologie de l’introspection expliquée

5 Bénéfices potentiels de l’introspection

L’introspection peut être une excellente source de connaissances personnelles, vous permettant de mieux reconnaître et comprendre ce que vous pensez et ressentez. Cela conduit à un niveau plus élevé de conscience de soi, ce qui peut aider à promouvoir la santé mentale et à augmenter notre bonheur.

  1. Affronter la peur : Lorsque vous avez peur, vous pouvez vous retrouver dans un état d’esprit de combat ou de fuite qui dicte vos actions sans trop réfléchir. Prendre le temps d’examiner vos préoccupations sans vous y attacher vous aidera à voir votre force pour surmonter les obstacles. En savoir plus sur la façon de surmonter la peur.
  2. Se défendre contre les préjugés communautaires : La psychologie sociale des humains a fait de nous une espèce axée sur la communauté. La pensée de votre groupe peut facilement vous influencer, même si ce n’est pas dans votre meilleur intérêt. En examinant vos pensées, vous pouvez distinguer vos véritables sentiments de ceux de la foule qui vous entoure.
  3. Trouver l’épanouissement personnel : L’autoréflexion vous aide à définir des paramètres de bonheur personnels. En vous demandant ce qui vous rend heureux et pourquoi, vous pouvez vous fixer des objectifs pour atteindre l’épanouissement et l’équilibre dans votre vie.
  4. Accroître les connaissances personnelles : Connaître votre fonctionnement interne vous permet de vous regarder honnêtement et d’évaluer ce que vous voyez. L’honnêteté de soi renforce l’estime de soi et ouvre la voie pour apporter des changements dans votre vie si vous le souhaitez.
  5. Prendre de meilleures décisions : Examiner vos pensées lorsque vous prenez une décision vous aide à faire des choix qui vous semblent justes objectivement et moralement. Les rapports introspectifs, tels que la liste de ce que vous pensez d’une situation, vous aident à peser vos options. En savoir plus sur les styles de prise de décision.

Le détachement d’avec les pensées, et une meilleure intelligence émotionnelle

La pratique de l’introspection permet de développer intuitivement la compétence de se détacher, séparer ou s’éloigner des pensées et des émotions. Vous comprenez alors que vous n’êtes ni vos penses, ni vos émotions. Au contraire, vous voyez les pensées pour ce qu’elles sont (c’est-à-dire des mots, des images, des sensations). Cette séparation s’appelle la “défusion”, elle facilite le lâcher prise et permet d’être capable d’être présent et de se concentrer sur votre expérience plus large. 

Le recentrage sur le positif et l’utile

Des chercheurs ont montré que nous réfléchissons à plus de 50 000 pensées par jour, dont plus de la moitié sont négatives et plus de 90 % ne sont que des répétitions de la veille (Wood, 2013).

Si vous ne prenez pas le temps et les efforts nécessaires pour recentrer votre esprit sur le positif par l’introspection, vous ne vous donnerez pas l’opportunité de grandir et de vous développer.

Améliorer notre capacité à nous comprendre et à comprendre nos motivations et à en savoir plus sur nos propres valeurs nous aide à nous débarrasser des distractions de nos vies modernes et trépidantes et à nous recentrer sur l’épanouissement.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Un plus grand auto-leadership

L’auto-leadership est clair pour les dirigeants qui prennent leurs responsabilités et déroutant pour les blâmeurs. Si les choses ne se passent pas comme vous l’espériez, regardez-vous. La réponse commence par vous, pas les autres.

Devenez le leader d’un seul avant de chercher à en diriger plusieurs. La personne qui croit que le leadership commence par les autres finit par se sentir supérieure. Le problème ce n’est pas eux. C’est vous.

L’auto-leadership attend plus de vous-même que vous n’attendez des autres. Le résultat de l’auto-leadership est l’humilité. Lorsque le leadership commence avec les autres, vous devenez insatisfait, mécontent et déçu.

Une meilleure connaissance de soi :
La connaissance de soi est la fondation pour se diriger soi-même.

Réfléchissez à votre performance plus que vous n’examinez la performance des autres. (Il ne s’agit pas de laisser votre critique intérieur se déchaîner.):

  • Que ferez-vous différemment la prochaine fois ?
  • Quand votre énergie a-t-elle augmenté ? Quand a-t-elle-diminué?
  • Comment les gens réagissent-ils à vos paroles ?
  • Qui parle le plus ? Vous ou d’autres ?
    Vous ne pouvez pas vous maîtriser si vous ne vous connaissez pas.

Le premier pas de l’auto-leadership, c’est l’auto-réflexion qui mène à la connaissance de soi.

Si l’introspection est si importante (et elle l’est), pourquoi voudrait-on l’éviter ? À la base, un mot : la peur de la douleur émotionnelle.

Pourquoi voudrait-on éviter l’introspection?

  • Dans notre monde de Nettflix, de la télévision, du téléphone et de Nettflix, l’introspection n’a pas une grande presse, parce que c’est une pratique qui demande de faire silence autour de soi, et en soi, et la plupart d’entre nous ne sommes pas habitués au silence.
  • Les standards de vie actuels sont plutôt basés sur la validation extrieure, et ça peut sembler une perte de temps que de s’occuper de la validation interne.
  • S’examiner nécessite de reconnaître dès le départ qu’il y a toujours de la place pour grandir, il y a toujours des problèmes avec qui nous sommes; personne n’est parfait. Cela demande un certain niveau d’humilité, une acceptation de nos propres limites, imperfections. Beaucoup de gens ne veulent tout simplement pas s’occuper de ces choses, principalement, je pense, parce qu’ils supposent à tort que l’humilité fait partie intégrante de l’humiliation ou de la honte. Ils pensent à tort qu’accepter qu’ils sont limités (et bien sûr ils le sont, nous le sommes tous), signifie qu’ils se retrouveront dans une sorte de spirale descendante d’inadéquation. Ils craignent de découvrir un aspect d’eux-mêmes qui ne peut être surmonté, changé, et que cela signifie qu’ils sont en quelque sorte définitivement ou fondamentalement défectueux ou brisés. Ces personnes soupçonnent généralement déjà que c’est vrai, ou croient que c’est vrai, alors comme une blessure qui n’a jamais cicatrisé, qui cause toujours de la douleur, ils essaient de l’ignorer, du mieux qu’ils peuvent. Pas bon. Comme toute blessure qui ne guérit pas et est ignorée, elle s’envenime, et cela inclut les blessures émotionnelles ainsi que les blessures physiques.

Astuce

Il est souvent judicieux (et je le conseille vivement) de commencer la pratique d’introspection par un débloquage des émotions positives, grâce à un journal de gratitude qui aurait aussi des exercices d’estime de soi, et d’auto-compassion. Ce préalable nous ammènera à un état mental où nous sommes plus forts, remplis de positivité et prêt à regarder en nous avec une brutale honneteté, et beaucoup d’amitié.

L’importance de bien faire les choses

Réfléchir sur nous-mêmes et notre environnement est une pratique saine et adaptative, mais elle doit être entreprise avec une certaine prudence – il y a, en fait, une mauvaise façon de le faire.

Lorsque votre concentration sur l’introspection est passée d’un dévouement à une obsession, vous êtes allé trop loin. En fait, ceux qui poussent trop loin l’autoréflexion peuvent finir par se sentir plus stressés, déprimés et anxieux que jamais.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

De plus, il est trop facile pour nous de nous tromper en pensant que nous avons trouvé une idée profonde qui peut être exacte ou non. Nous sommes étonnamment bons pour trouver des explications rationnelles aux comportements irrationnels dans lesquels nous nous engageons.

Pour vous aider à rester sur la bonne voie avec votre autoréflexion, envisagez de poser plus de questions « quoi » que de questions « pourquoi ». Les questions « pourquoi » peuvent mettre en évidence nos limites et susciter des émotions négatives, tandis que les questions « quoi » nous aident à rester curieux et positifs quant à l’avenir.

Avec ce point important à l’esprit, passons aux méthodes et aux questions d’autoréflexion et d’introspection.

7+ méthodes d’introspection

1. L’intention

La première méthode de l’introspection c’est l’intention de mener une vie “réfléchie”, en étant froidement honnête envers soi-même, tout en preuvve d’auto-compassion. C’est-à-dire avec la ferme décision de faire de soi-même son meilleur ami, s’écouter et se parler avec attention, amour et respect. Cette intention emmène aussi à des moments de silence, ou du moins avec moins de bruits extérieurs et intérieurs, pour pouvoir établir la communication de soi avec soi-même.

C’est clair que l’introspection est plus facile pour les personnalités introverties qui s’épanouissent naturellement dans le silence, que pour les extravertis qui tirent leurs énergies du groupe. Toutefois, du fait même de cela, cette pratique peit être plus efficace pour les extravertis car quand ils s’adonnent au silence de l’autoréflexion, c’est pour un but précis, avec plus de focalisation. Alors que les introvertis risquent s’ils n’y font attention, de se perdre dans leurs rêveries si confortables. L’introspection n’est pas la rêverie. C’est un processus cadré, rendu intelligent par des questions puissantes.

2. La journalisation en flux de conscience (ou “décharge cérébrale”)

Une décharge cérébrale est l’acte de « déposer » vos pensées sur du papier dans le cadre d’une écriture de flux de conscience.

Donc, c’est essentiellement un vomi de mots. Vous ne pensez pas à ce que vous écrivez, ou ne préméditez pas ce que vous allez écrire ensuite. Vous écrivez juste. Tout ce qui passe est immédiatement écrit.

Il n’y a pas de filtres. Et aucune hésitation. Vous écrivez dans la sécurité de votre cahier, journal ou bullet journal.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Il peut s’agir de réponses à des invites de journalisation où vous n’avez que très peu de temps pour répondre, et vous devez écrire sans réfléchir, mettre simplement sur papier les premières choses qui vous viennent à l’esprit. C’est dans cet esprit que sont formulés par exemple les “terminaisons de phrases” du Dr Nathaniel Branden, dans le cadre de la thérapie d’estime de soi; ainsi que les pratiques intéractives de journalisation self authoring du Dr Jordan Peterson.

La journalisation cérébrale peut aussi être complètement libre. Dans ce cas, vous laissez votre bras écrire sans interférer par la pensée. C’est le principe des trois pages du matin plébiscité par l’artiste Julia Cameron, et présenté dans son livre “Libérez votre créativité”.

Lire aussi l’article: “Un secret: intégrez la décharge cérébrale dans votre pratique de journalisation”.

3. La méditation soustractive

Dans ce type d’exercice, vous plongerez dans votre subconscient. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas aussi douloureux ou effrayant que ça en a l’air !

Votre esprit subconscient est l’endroit où votre image de soi est stockée. Toutes vos attitudes, expériences, croyances et valeurs sont stockées profondément dans votre subconscient, orientant votre comportement et formant le cœur de qui vous êtes.

Nous ne prenons pas souvent le temps de penser à nous-mêmes à ce niveau. Donc, dans cet exercice, prenez le temps et faites un effort concerté pour réfléchir à vos attitudes, expériences, croyances et valeurs. Cela peut prendre quelques séances d’auto-réflexion pour vraiment découvrir vos croyances fondamentales, mais cela vaut la peine d’en apprendre davantage sur vous-même.

Réfléchir à cette composante essentielle de vous-même vous aidera à acquérir une plus grande conscience de soi, et cela peut simplement vous aider à trouver des informations et des réponses précieuses sur vous-même et vos croyances, et cela vous aide aussi à défier les pensées inutiles. Ensuite il suffira par des technique simples et rapides de vous séparer de toutes les images, pensées et émotions toxiques.

4. Les pratiques de visualisation

Cette catégorie d’exercice vous offre l’opportunité de mettre votre créativité à profit.

Créez une boîte, un tableau de visualisation ou tout autre support pour stocker et afficher qui vous êtes et quels sont vos espoirs et vos rêves pour l’avenir. Vous pouvez créer ou décorer votre boîte ou votre tableau comme vous le souhaitez. Utilisez tout ce qui vous semble vous représenter et ce qui est important pour vous.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Placez des images, des mots, des dessins, des poèmes ou de petits objets d’importance personnelle sur votre tableau ou dans votre boîte. Plus vous incluez de détails, mieux c’est.

Le résultat final est une représentation visuelle de vous-même et de ce que vous aimez. Revenez à la boîte ou au tableau lorsque vous rencontrez un dilemme ou essayez de trouver le meilleur plan d’action, et puisez dans cette représentation visuelle de vous-même pour vous aider à prendre des décisions.

Pour cet exercice, n’hésitez pas à faire bon usage de votre imagination – le ciel est la limite en matière de visualisation.

5. Les affirmations

Créer des affirmations est un moyen utile de vider votre esprit et de mettre les choses en perspective. Les affirmations peuvent être définies comme des phrases ou des déclarations positives utilisées pour contester les pensées négatives ou inutiles.

Pour cet exercice, écrivez une liste d’au moins 50 affirmations. Ils doivent aborder ce que vous voulez embrasser, améliorer et réaliser dans votre vie.

Suivez ces instructions lors de la composition et de la pratique de vos affirmations :

  • Écrivez les affirmations au présent et assurez-vous d’utiliser le mot « je » tout au long des affirmations ;
  • Concentrez-vous sur les choses qui se produisent maintenant qui mèneront à votre succès futur. Vous pouvez avoir des pensées négatives, mais faites de votre mieux pour les abandonner et les remplacer par des pensées positives.
  • Répétez vos affirmations à haute voix pour aider à reprogrammer votre esprit avec des pensées plus positives.
    Suivre ces étapes peut vous aider à vous ouvrir au positif dans votre vie et à prendre des mesures qui vous mèneront vers l’avenir que vous souhaitez.

6. Les auto-examens

Exercice d’auto-examen 1

Demandez-vous si vous avez tendance ou non à analyser les gens ou à diagnostiquer leurs problèmes sans leur encouragement ou leur demande.

Souvent, lorsque nous détenons des informations qui nous ont aidés à donner un sens au monde, nous voulons les partager. Ces informations, lorsqu’elles sont spontanées et transmises à une autre personne, ne sont parfois pas si bonnes. Ils peuvent avoir l’impression que vous leur dites que quelque chose ne va pas chez eux, quelque chose avec lequel ils ne sont pas nécessairement d’accord.

Rappelez-vous que ces informations doivent être demandées et non prescrites par vous, peu importe à quel point il vous semble valable de les transmettre (Bates, 2012).

Exercice d’auto-examen 2

C’est un bon exercice si vous avez tendance à dépenser beaucoup d’énergie à essayer de comprendre ce qui vous dérange dans les actions d’une autre personne. Vous pouvez également consacrer beaucoup d’énergie à réfléchir à des moyens de parler à cette personne de ce qui vous dérange.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Non seulement cela brûle beaucoup d’énergie, mais cela peut aussi avoir un effet involontaire sur la personne qui vous a bouleversé. Lorsque vous mettez clairement l’accent ou que vous vous concentrez sur ce qui ne va pas lorsque vous parlez à quelqu’un, cela implique que vous êtes insatisfait et malheureux.

Habituellement, le problème que vous avez n’est pas quelque chose qui vous rend terriblement malheureux, juste une gêne ou une irritation, donc ce pessimisme n’est pas le message que vous voulez transmettre. Il ne s’agit que d’un seul problème qui mérite votre attention, mais il peut sembler beaucoup plus important et plus omniprésent pour la personne avec qui vous envisagez d’en discuter.

Essayez de vous rappeler que ce problème, aussi valable soit-il ou important pour vous, n’est pas la totalité de vos sentiments. Lorsque vous fournissez ces informations, rappelez-vous qu’une personne qui vous aime ne veut pas être la cause de votre malheur – ne lui faites pas ressentir une douleur inutile à cause du malheur qu’elle vous a causé.

Gardez votre attention sur la situation dans son ensemble lorsque vous soulevez des problèmes, ou vous risquez de transformer un petit problème en un problème beaucoup plus vaste (Bates, 2012).

Exercice d’auto-examen 3

Interrompez-vous fréquemment les gens ou pensez-vous constamment à vos propres histoires à partager pendant qu’ils parlent ? Si vous êtes comme beaucoup de gens sociaux, la réponse est probablement oui.

Pour établir des liens avec les autres, nous devons partager un peu de nous-mêmes avec eux. Vos histoires peuvent vous aider à établir un terrain d’entente avec les autres ou à vous rapprocher d’eux. Cependant, si vous vous concentrez uniquement sur le partage de vos histoires, cela peut vous distraire de l’objectif principal d’une conversation.

Dans notre désir de raconter, de plaire, de divertir et de partager, nous nous éloignons souvent du présent, réduisant notre capacité à être des auditeurs sensibles et engagés. Même si nous passons toute notre vie à essayer d’être de bons auditeurs, nous perdons parfois la pratique de l’empathie ou de l’identification avec la personne à qui nous parlons, ou nous perdons une occasion de réconforter ou de divertir l’autre personne.

La prochaine fois que vous aurez une conversation avec un être cher et que vous vous retrouverez à anticiper, prenez un moment pour faire une pause et vraiment écouter. Ne pensez pas à la façon dont vous pouvez vous identifier personnellement à ce dont ils parlent, et ne cherchez pas dans votre banque de mémoire une histoire pertinente qui vous est propre – écoutez simplement.

C’est une expérience enrichissante de vraiment s’imprégner de ce qu’une autre personne dit, à la fois pour vous et pour l’autre personne (Bates, 2012).

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Exercice d’auto-examen 4

Parfois, lorsque nous travaillons très dur pour faire de bonnes choses, nous arrivons à un niveau de confort avec ce fait, et nous commençons à en parler aux autres. Cela peut être une bonne chose dans la mesure où cela nous permet de nous approprier nos efforts et nos actions et, avec cela, de reconnaître notre bonté envers nous-mêmes.

Mais pour cet exercice, réfléchissez à ce que vous pourriez ressentir si vous faisiez des choses qui sont bonnes, mais uniquement pour votre propre connaissance. La prochaine fois que vous ferez quelque chose de vraiment merveilleux, essayez de garder cette chose merveilleuse pour vous et de ne la partager avec personne.

Souvent, quand une personne est bonne et aimante, elle n’a pas à le dire à personne ; c’est une vérité qui brille sous tous les angles de leur personne. En tant qu’expérience, gardez certaines connaissances pour vous, comme un cadeau pour vous (Bates, 2012).

Exercice d’auto-examen 5

Pour cet exercice, vous n’avez qu’une seule chose à faire : Considérez ce que vous ne savez pas.

Lorsque nous arrivons à un lieu de confort dans notre peau et dans le monde, nous avons tendance à perdre la capacité de voir les choses sous un angle différent. Les choses ont du sens pour nous de notre propre point de vue, alors que reste-t-il à savoir ?

Tout, il s’avère.

Nous entendons par là essayer de vous rappeler ces faits : vous ne pouvez pas tout savoir ou tout comprendre, et vous n’êtes pas le juge de ce qui est juste pour une autre personne.

Vous ne pouvez ni lire dans les pensées ni savoir ce que l’avenir vous réserve. Vous ne pouvez exister qu’à un moment à la fois et vous changez chaque jour.

Ayez confiance que parfois les autres se connaissent et connaissent leur vie mieux que vous ne le pourriez jamais. Écoutez avec la conscience que vous pourriez apprendre quelque chose de nouveau.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Soyez ouvert au fait que vous pourriez un jour vous sentir totalement différent à propos de quelque chose que vous croyez être fixe – et cela inclut vos points de friction, les «immuables» que vous pensiez être gravés à jamais dans la pierre. Laissez ce que vous ne savez pas et ne pouvez pas savoir être un réconfort plutôt que quelque chose à craindre, car cela signifie que tout est possible (Bates, 2012).

Une fois que vous avez trouvé votre équilibre avec ces exercices d’auto-examen, les exercices d’introspection suivants constituent une excellente prochaine étape.

7. La réflexion méditative

Pendant cette pratique réflexive, vous vous posez des questions d’abord mentalement, et vous prenez le temps d’y réfléchir longuement, d’attendre les réponses, puis d’y revenir à des processus réguliers, selon des routines méditatives, qui peuvent être couplées à des marches méditaives.

Questions sur vous-même

Cet exercice est simple, mais cela ne veut pas dire que c’est facile. Tout ce que vous avez à faire est de vous poser quelques questions.

Posez-vous des questions sur vous-même. Écrivez les questions, puis écrivez vos réponses aux questions. Posez-vous des questions sur votre passé, votre présent et votre avenir, et composez des réponses aux questions qui sont positives, perspicaces et motivantes pour vous.

Ne vous souciez pas de trouver les « bonnes » réponses ; il n’y a pas de bonnes réponses, et vos réponses changeront probablement avec le temps. Et soyez aussi créatif que vous le souhaitez avec les questions et les réponses, car personne d’autre que vous n’a besoin d’y répondre ou de les lire.

Assurez-vous de structurer vos questions pour inclure des détails sur vos espoirs et vos rêves. Plus vos questions et vos réponses sont détaillées, plus vous avez la possibilité de creuser dans une réflexion personnelle précieuse (Holothink, s.d.).

Écrire et réfléchir

La journalisation est excellente pour de nombreuses raisons, et elle peut être utilisée dans plusieurs applications d’introspection.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Pour cet exercice, procurez-vous un journal, un journal intime ou un cahier avec beaucoup de pages à écrire.

Chaque jour, notez trois choses dans votre journal :

  • Au moins une chose positive qui vous est arrivée ou autour de vous aujourd’hui ;
  • Une question pour vous-même (vous pouvez utiliser l’une des questions de l’exercice précédent, une question des listes que nous avons couvertes plus tôt, ou quelque chose d’entièrement nouveau), mais n’y répondez pas encore ;
  • Une réflexion sur la question que vous avez écrite la veille pour vous-même et une réponse à celle-ci.
    En suivant ces étapes, vous n’écrivez que les deux premiers composants le premier jour, mais vous écrivez trois composants chaque jour par la suite.

8. Rédiger sa biographie

Il est difficile de savoir qui vous êtes, où vous devez aller ou comment vous y rendre, à moins de savoir d’où vous venez.

Rédiger sa biographie implique de se poser une série de questions sur sa propre vie, vous incitant à tout vous rappeler, d’un incident amusant à l’école primaire au jour de leur mariage. C’est aussi se poser des questions d’approfondissement pour aller au cœur des souvenirs : Comment me suis-je senti ? Qu’est-ce que cette personne signifiait dans ma vie ? Pourquoi ce moment se démarque-t-il de tous les autres ?

9. Tirer le meilleur parti des angles morts

Le répérage des angles morts est une pratique d’introspection solide car elle vous permet de lever le voile sur vos biais. Vous ne vous voyez pas comme les autres vous voient.

Vous ne vous voyez pas comme les autres vous voient.

Les angles morts sont des choses que les autres voient facilement en nous mais que nous ne voyons pas ou ne verrons pas en nous-mêmes.

Si des déclarations comme « tu es comme ta mère” vous surprendre et vous irriter, vous avez des angles morts.

Repérer les angles morts

Une source d’angles morts vient de la surestimation de vos traits positifs et de la sous-estimation de vos traits « moins » positifs.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

De plus, les personnes confiantes peuvent avoir tendance à projeter une confiance légitime dans une « omni-confiance » illégitime. Ça arrive parfois quand nous pensons savoir cuisiner !

Et voici une troisième source potentielle d’angles morts, assumer une plus grande responsabilité pour les succès que pour les échecs.

Enfin, vous avez des angles morts car les autres voient vos comportements mais pas votre cœur. Vous ressentez une chose mais vos comportements sont interprétés d’une autre manière.

Quelle que soit la cause, nous avons tous
des angles morts qui obstruent notre plus grand succès.

Voilà le hic. Vos angles morts sont une déconnexion entre le vrai vous et le vous perçu. Ils vous frustrent, irritent les autres et entravent votre efficacité et votre succès.

Tirer le meilleur parti des angles morts

Vous pouvez ouvrir les yeux sur les angles morts en acceptant ce que les autres disent de vous. Voici une idée maladroite, il y a une lueur de vérité dans la façon dont les autres vous décrivent. Aie! Laissez les autres voir ce que vous ne pouvez pas. C’est gênant parce que vous ne le voyez pas.

Vous voulez vraiment avancer? Vous pouvez intentionnellement mettre en lumière vos angles morts en demandant à des amis et conseillers de confiance : « Qu’est-ce qui entrave ma réussite ? » Si vous demandez, ne vous justifiez pas. Écoutez.

52 questions d’auto-réflexion à vous poser

Quelle est l’importance de l’introspection ? Il y a des questions, des invites et des idées presque infinies que vous pouvez utiliser pour faire une pause d’autoréflexion. Certaines d’entre elles peuvent être posées, répondues et traitées tous les jours, tandis que d’autres peuvent être conservées pour une réflexion personnelle occasionnelle.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Lisez les trois listes suivantes pour trouver des idées de questions introspectives. Leur répondre peut vous faire passer de l’impression de ne pas vous comprendre à vous connaître comme votre poche.

Ces 10 questions sont d’excellents moyens de relancer l’auto-réflexion (Woronko, n.d.) :

  • Est-ce que j’utilise mon temps à bon escient ?
  • Est-ce que je prends quelque chose pour acquis ?
  • Est-ce que j’emploie une perspective saine?
  • Suis-je fidèle à moi-même ?
  • Est-ce que je me réveille le matin prêt à affronter la journée ?
  • Est-ce que j’ai des pensées négatives avant de m’endormir ?
  • Est-ce que je fais suffisamment d’efforts dans mes relations ?
  • Est-ce que je prends soin de moi physiquement ?
  • Est-ce que je laisse des choses hors de mon contrôle me stresser ?
  • Est-ce que j’atteins les objectifs que je me suis fixés ?

Les 30 questions suivantes sont des questions que vous pouvez vous poser chaque jour pour mieux vous connaître :

  • Qui suis-je, vraiment ?
  • Qu’est-ce qui m’inquiète le plus pour l’avenir ?
  • Si c’était le dernier jour de ma vie, aurais-je les mêmes projets pour aujourd’hui ?
  • De quoi ai-je vraiment peur ?
  • Est-ce que je m’accroche à quelque chose que je dois abandonner ?
  • Si pas maintenant, alors quand?
  • Qu’est-ce qui compte le plus dans ma vie ?
  • Qu’est-ce que je fais pour les choses qui comptent le plus dans ma vie ?
  • Pourquoi est-ce que j’ai de l’importance ?
  • Ai-je fait quelque chose récemment qui mérite d’être rappelé ?
  • Ai-je fait sourire quelqu’un aujourd’hui ?
  • A quoi ai-je renoncé ?
  • Quand ai-je repoussé pour la dernière fois les limites de ma zone de confort ?
  • Si je devais inculquer un conseil à un nouveau-né, quel conseil donnerais-je ?
  • Quel petit acte de gentillesse m’a-t-on montré une fois que je n’oublierai jamais ?
  • Comment vais-je vivre, sachant que je vais mourir ?
  • Que dois-je changer chez moi ?
  • Est-ce plus important d’aimer ou d’être aimé ?
  • À combien de mes amis pourrais-je confier ma vie ?
  • Qui a eu le plus grand impact sur ma vie ?
  • Est-ce que j’enfreindrais la loi pour sauver un être cher ?
  • Est-ce que je volerais pour nourrir un enfant affamé ?
  • Qu’est-ce que je veux le plus dans la vie ?
  • Qu’est-ce que la vie me demande ?
  • Qu’est-ce qui est pire : échouer ou ne jamais essayer ?
  • Si j’essaie d’échouer et de réussir, qu’est-ce que j’ai fait ?
  • Quelle est la chose dont j’aimerais que les autres se souviennent de moi à la fin de ma vie ?
  • Est-ce vraiment important ce que les autres pensent de moi ?
  • Dans quelle mesure ai-je réellement contrôlé le cours de ma vie ?
  • Quand tout est dit et fait, qu’aurai-je dit de plus que j’ai fait ?

13 questions puissantes pour guider votre introspection

  1. Qui suis-je ? Qui est-ce que je veux être ?
  2. Comment est-ce que je me sens ? Est-ce que je m’aime ? Est-ce que j’aime comment je me comporte dans le monde ?
  3. Qu’est-ce qui compte le plus pour moi ?
  4. Qu’est-ce qui me fait peur ? Quels sont mes soucis ?
  5. Est-ce que j’atteins les objectifs que je veux atteindre ? Quels sont mes objectifs ?
  6. Est-ce que je laisse des situations sur lesquelles je n’ai aucun contrôle me rendre anxieux ?
  7. Suis-je fidèle à moi-même ? A mes croyances et désirs ?
  8. Est-ce que je prends soin de moi physiquement ?
  9. Est-ce que je m’accroche à une personne, un regret ou une croyance que je dois libérer ?
  10. Qu’est-ce qui compte le plus pour moi ?
  11. Quand ai-je défié une peur pour la dernière fois ?
  12. Qu’est-ce que j’aimerais changer à propos de moi et de ma vie ?
  13. Quelle est ma façon préférée de passer la journée ?
    Envisagez d’utiliser un journal pour écrire vos réflexions et vos réponses à ces questions, et évitez de juger vos réponses. Apprenez à commencer et à tenir un journal.

Enfin, les 30 invites et questions suivantes sont d’excellents moyens d’utiliser votre journal :

  • Ma façon préférée de passer la journée est. . .
  • Si je pouvais parler à mon moi d’adolescent, la seule chose que je dirais, c’est . . .
  • Les deux moments que je n’oublierai jamais dans ma vie sont . . . (Décrivez-les en détail et ce qui les rend si inoubliables.)
  • Faites une liste de 30 choses qui vous font sourire.
  • « Écrivez un moment vécu à travers votre corps. Préparer le petit-déjeuner, aller à une fête, se disputer, une expérience que vous avez vécue ou que vous imaginez pour votre personnage. Laissez de côté la pensée et l’émotion, et laissez toutes les informations être transmises par le corps et les sens.
  • Les mots avec lesquels j’aimerais vivre sont . . .
  • Je ne pouvais pas imaginer vivre sans. . .
  • Quand je souffre, physiquement ou émotionnellement, la chose la plus gentille que je puisse faire pour moi-même est . . .
  • Faites une liste des personnes dans votre vie qui vous soutiennent vraiment et en qui vous pouvez vraiment avoir confiance. Ensuite, prenez le temps de passer du temps avec eux.
  • À quoi ressemble l’amour inconditionnel pour vous ?
  • Que feriez-vous si vous vous aimiez inconditionnellement ? Comment pouvez-vous agir sur ces choses, même si vous n’êtes pas encore capable de vous aimer inconditionnellement ?
  • J’aimerais vraiment que d’autres le sachent à mon sujet. . .
  • Nommez ce qui vous suffit.
  • Si mon corps pouvait parler, il dirait . . .
  • Nommez une façon compatissante dont vous avez soutenu un ami récemment. Ensuite, notez comment vous pouvez faire la même chose pour vous-même.
  • Qu’est-ce que vous aimez dans la vie ?
  • Qu’est-ce qui vous fait toujours monter les larmes aux yeux ? (Comme l’a dit Paulo Coelho, « les larmes sont des mots qui doivent être écrits ».)
  • Décrivez un moment où votre travail vous a semblé réel, nécessaire et satisfaisant, qu’il s’agisse d’un travail rémunéré ou non, professionnel ou domestique, physique ou mental.
  • Écrivez sur votre premier amour, qu’il s’agisse d’une personne, d’un lieu ou d’une chose.
    En 10 mots, décrivez-vous.
  • Qu’est-ce qui vous a le plus surpris dans votre vie ou dans la vie en général ?
  • Que pouvez-vous apprendre de vos plus grosses erreurs ?
  • Je me sens le plus énergique quand . . .
  • « Rédigez une liste de questions auxquelles vous avez un besoin urgent de réponses. »
  • Faites une liste de tout ce qui vous inspire, qu’il s’agisse de livres, de sites Web, de citations, de personnes, de peintures, de magasins ou d’étoiles dans le ciel.
  • Quel est le sujet sur lequel vous devez en savoir plus pour vous aider à vivre une vie plus épanouissante ? (Ensuite, suivez et apprenez-en plus sur ce sujet.)
  • Je me sens plus heureux dans ma peau quand . . .
  • Faites une liste de tout ce à quoi vous aimeriez dire non.
  • Faites une liste de tout ce à quoi vous aimeriez dire oui.
  • Écris les mots que tu as besoin d’entendre.

3 livres sur l’autoréflexion et l’introspection

Il existe de nombreux livres sur l’autoréflexion, la conscience de soi et l’introspection, et nous recommandons les livres ci-dessous comme ressources pour vous aider à démarrer votre voyage.

1. Remettez en question votre vie : l’autoréflexion de Naikan et la transformation de nos histoires – Gregg Krech

Ce livre initiera le lecteur au Naikan, une méthode d’auto-réflexion silencieuse originaire du Japon.

Comme les sacs physiques que nous portons lorsque nous partons en voyage, nos cœurs et nos esprits n’ont que peu de place, mais au lieu de porter des bagages, ils portent des histoires. Certaines histoires informent nos vies et nous aident à nous comprendre, tandis que d’autres ne servent à rien et peuvent nous alourdir.

Dans ce livre, Krech guidera le lecteur à travers plusieurs exemples puissants de personnes qui ont eu un important changement de cœur ou d’esprit à la suite d’une réflexion personnelle silencieuse, y compris une femme qui détestait sa mère, un homme séparé de son père, une femme enceinte femme renversée par un train, un couple aux prises avec leur mariage et un rabbin qui a négligé ses chaussures.

Lisez ce livre pour vous ouvrir à voir le monde différemment et trouver une meilleure voie à suivre.

Vous pouvez le trouver sur Amazon.

2. Être présent : un livre de réflexions quotidiennes – David Kundtz

Ce livre simple aidera le lecteur à créer une vie plus paisible, enrichissante et éveillée.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Être présent peut être défini comme :

  • Accorder toute son attention à ce qui se passe en ce moment ;
  • Rester dans l’instant;
  • Observer ce qui est, sans critique ni jugement ;
  • Avoir une préoccupation équilibrée pour les choses exactement telles qu’elles sont;
  • Accepter n’importe quelle expérience que l’on a;
  • Avoir une participation éveillée à la vie en cours.
  • Vous pouvez utiliser ce livre comme un rappel pour être plus présent à chaque saison de l’année et à chaque saison de la vie. Le livre s’inspire des poètes, des scientifiques, des maîtres spirituels, des enfants, des papillons et des grandes villes, et vous apprend à accepter chaque jour comme un plein de possibilités et de surprises potentielles.

Vous pouvez le trouver sur Amazon.

3. 52 semaines d’autoréflexion – Erika R. Dawkins

Ce livre simple mais puissant guidera le lecteur tout au long d’une année complète d’auto-réflexion par l’écriture. Chaque semaine, le livre vous présentera un nouveau sujet sur lequel vous réfléchirez immédiatement ou intégrerez dans votre vie et réfléchirez à la fin de la semaine.

Vous pouvez utiliser ce livre pour vous guider dans votre réflexion personnelle. Quel que soit votre objectif, ce guide vous aidera à vous vider la tête, à voir le monde sous un nouvel angle et à mieux vous comprendre.

Vous pouvez le trouver sur Amazon.

5. L’application Waking Up

Alors que les approches occidentales de la méditation ont tendance à mettre l’accent sur la santé et la réduction du stress, nous pouvons en découvrir beaucoup plus sur nous-mêmes grâce à cette puissante pratique.

Waking Up, développé par le philosophe et neuroscientifique Sam Harris, propose un large éventail de méditations, d’exercices et de conversations audio avec des experts et des enseignants de premier plan pour vous aider à faire de profondes découvertes sur la nature de votre propre esprit.

Cette application est une ressource de premier ordre pour ceux qui cherchent à démanteler les illusions de soi et à redécouvrir leur véritable nature et leur véritable objectif.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

6. L’application Reflectly

Avec la reconnaissance croissante de la journalisation en tant qu’outil d’introspection, de nouvelles technologies émergent pour soutenir cette pratique puissante.

Reflectly est une application de journalisation moderne pour les soins personnels et un plus grand bonheur. S’appuyant sur des approches fondées sur des preuves de la psychologie positive, de la pleine conscience et de la thérapie cognitivo-comportementale, cette application sert de compagnon pour vous aider à gérer les pensées négatives et à trouver un plus grand bonheur.

Parmi ses fonctions personnalisées, l’application comprend des citations quotidiennes, un suivi de l’humeur et des informations personnalisées via ses fonctionnalités de rapport.

Vous le valez bien

Dans cet article, nous avons défini l’introspection, décrit l’importance de l’autoréflexion (en particulier une autoréflexion saine) et fourni de nombreux exemples d’exercices, d’activités et de feuilles de travail pour vous permettre d’améliorer votre compréhension de vous-même.

Gardez à l’esprit que l’autoréflexion est un processus intensément personnel. Si vous trouvez d’autres activités qui fonctionnent mieux pour vous, n’hésitez pas à vous concentrer sur celles-ci. Vos commentaires sont appréciés.

Advertisement. Scroll to continue reading.
  • Save

Soyez brillant !

Sources
Bates, S. M. (2012, November 11). Check yo’ self: An exercise in self-reflection. Hello Giggles. Retrieved from https://hellogiggles.com/fashion/check-yo-self-an-exercise-in-self-reflection/
Cherry, K. (2016, June 14). What is introspection? Wundt’s experimental technique. Very Well. Retrieved from https://www.verywell.com/what-is-introspection-2795252
Dahl, M. (2017). Sometimes ‘introspection’ is you just making stuff up. Science of Us. Retrieved from http://nymag.com/scienceofus/2017/03/sometimes-introspection-is-you-just-making-stuff-up.html
Eurich, T. (2017). The right way to be introspective (yes, there’s a wrong way). TED. Retrieved from https://ideas.ted.com/the-right-way-to-be-introspective-yes-theres-a-wrong-way/
Holothink. (n.d.). The art of self-reflection – 5 exercises to find peace in your life. Holothink.org. Retrieved from https://holothink.org/the-art-of-self-reflection-%E2%80%93-5-exercises-to-find-peace-in-your-life/
Kos, B. (n.d.). Tools to help you with self-reflection. Agile Lean Life. Retrieved from https://agileleanlife.com/tools-to-help-you-with-self-reflection/
McLeod, S. (2008). Wilhelm Wundt. Simply Psychology. Retrieved from https://www.simplypsychology.org/wundt.html
Tartakovsky, M. (2014). 30 journaling prompts for self-reflection and self-discovery. Psych Central. Retrieved from https://psychcentral.com/blog/archives/2014/09/27/30-journaling-prompts-for-self-reflection-and-self-discovery/
William, D. K. (n.d.). 30 thought-provoking questions you should ask yourself every day. Lifehack. Retrieved from http://www.lifehack.org/articles/communication/30-thought-provoking-questions-you-should-ask-yourself-every-day.html
Wood, K. (2013). The lost art of introspection: Why you must master yourself. Expert Enough. Retrieved from http://expertenough.com/2990/the-lost-art-of-introspection-why-you-must-master-yourself
Woronko, M. (n.d.). The power of self-reflection: Ten questions you should ask yourself. Lifehack. Retrieved from http://www.lifehack.org/articles/communication/the-power-self-reflection-ten-questions-you-should-ask-yourself.html
Written By

Inspirée par ses deux fils, Céline s'est donné pour mission d'aider chaque personne à définir une marque personnelle authentique, équilibrée et créative ! Céline utilise les techniques d'introspection, la psychologie positive, et l’écriture thérapeuthique, pour améliorer la capacité des personnes à se mieux se comprendre. Sa promesse est résumée en trois phrases, qui sont tout un programme: « Vous allez commencer à courir avec votre vision,… et promis: vous allez aimer votre vie. Ensuite, vous allez voir plus grand et élever vos standards, parce que c’est vous qui décidez.. et vous allez VRAIMENT aimer votre vie! Mais pour commencer, vous allez trouver QUI vous êtes vraiment ! » 📚 Céline aime lire depuis l'enfance; elle apprécie le privilège d'accéder à l'esprit de quelqu'un d'autre et d'être invitée à découvrir un nouveau point de vue et une nouvelle perspective. 📗 Un livre qu'elle a récemment recommandé est "The Squiggly Career" par Helen Tupper & Sarah Ellis. Les auteures viennent également de publier "You Coach You".

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous Aimerez Aussi

Introspection

Vous ne savez pas comment démarrer une pratique d'écriture ou de journalisation consciente ? Voici sept conseils d'écriture recommandés par des experts pour vous aider...

Vision

L’argent sera toujours une ressource « limitée ». Vous n’aurez jamais tout ce dont vous avez besoin pour réaliser votre rêve. Il y aura...

Introspection

La question miracle ouvre la porte aux possibilités . Pour ce faire, elle vous demande simplement de réfléchir à ce à quoi pourrait ressembler...

Introspection

Beaucoup d’entre nous préfèrent la route facile. Nous possédons une tendance naturelle à nous en tenir au statu quo, à résister à l’inconnu, à...

Share via
Copy link
Powered by Social Snap